COP 21

dessin d'Alexandre Petrovski-Darmon

dessin d’Alexandre Petrovski-Darmon

La COP 21 sera un échec même si un accord est signé. 

La COP 21 sera un échec car cet hypothétique accord qui réjouira tout le monde et rendra fier le chef du pays hôte, ne devra sa validité qu’à sa faculté de plaire à tout le monde et de ne poser de réelle difficulté à personne.

La COP 21 sera un échec, car nos sociétés, nos systèmes de gouvernance sont totalement dominés par l’argent. Or des orientations réellement efficaces pour avoir une chance de marquer des points dans la lutte pour préserver notre climat, supposent d’aller contre des lobbys extrêmement puissants. Je ne vois aucun signe ni frémissement d’émancipation me permettant de nuancer ce constat.

On ne peut pas en appeler à la croissance, céder tous les jours un peu plus de terrain à un idéal libéral sans conscience, et réellement prétendre que l’on est décidé à changer de braquet dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Nous ne parvenons pas à nous mettre d’accord lorsque les vies de centaines de milliers de Syriens sont menacées pour planifier une action politique humanitaire et militaire. Nous ne sommes même pas capables au sein de l’UE en quelques jours, de nous entendre sur une politique d’accueil des réfugiés qui frappent à nos portes désormais en partie grillagées.

Nous sommes, nous la France, pays organisateur de la COP 21, leader en rien dans la lutte pour la sauvegarde du climat. Nous n’avons aucune valeur d’exemplarité, nous ne pouvons brandir aucun bilan, aucun retournement de tendance, aucune réorientation vers une économie solidaire et raisonnée, aucun de nos ministres de l’écologie depuis des décennies n’est devenu une personnalité reconnue internationalement pour ses compétences dans le domaine, aucun Président ou Premier Ministre français n’a marqué de son empreinte le chemin de cette lutte climatique. Aucune grande ville française ne peut être citée en exemple pour son virage écologique. En général, nous commençons seulement à mettre en place des dispositifs qui existent depuis longtemps quasiment partout ailleurs.

Le ou les partis écologiques français sont divisés et ont perdu tout espoir de peser politiquement dans les scrutins à venir. 

La conscience citoyenne française n’est pas particulièrement concernée, car depuis des années on lui fait croire que le problème numéro un est le chômage. On en fait un préambule à toute action, on en fait un marqueur de quinquennat, on y conditionne son avenir politique. Cet alibi du chômage et de sa primauté sur tout le reste est dévastateur. Car tout ou presque peut et doit être sacrifié sur l’autel du chômage. 

La COP 21 sera un échec car à chaque fois que le Président Hollande écrit  une ligne pour le climat il en souligne 20 sur l’équilibre des comptes publics.

La COP 21 sera un échec, car cette lutte n’est pas une priorité de la France, ses  priorités restent et resteront: le nucléaire, l’armement, le diesel et l’agriculture intensive…

Publicités

A propos philippetorreton

Bonjour à tous, voilà je viens de terminer ma bouteille de rhum, elle est vide maintenant, je vais pouvoir y mettre mon bout de papier dedans la rebouchée et la jeter très loin derrière les grosses vagues qui ramènent tout sur le sable comme les chiens, très loin sur la toile marine... C'est émouvant un blog, c'est peut-être la plus pertinente suite logique à l'article 11 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen.
Image | Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour COP 21

  1. Valentina dit :

    Merci pour cette fenêtre de réalité objective … on en manque cruellement dans les médias dernièrement ( merci aussi pour le billet au sujet d’Air France du coup).
    Il est en effet difficile de croire à un véritable engagement en faveur de l’environnement et du climat dans un pays où :
    – On persévère à dépenser des millions pour la construction d’une centrale nucléaire comme celle de Flamanville, alors même qu’on tourne en rond depuis 1985 pour démanteler celle de Brennilis et qu’on ne sait toujours pas se débarrasser des déchets nucléaires sauf en les jetant dans la mer à la Hague ou en les envoyant vers des pays où on a décidé que « ça dérangeait moins »
    – L’obsolescence programmée fait le beurre des entreprises qui nous fournissent en « bien de consommation »
    – On continue à manger de la viande 2 fois par jour tous les jours, viande provenant de bétail dont l’alimentation a été produite au coeur d’une agriculture intensive, peu soucieuse de la pollution des sols, de la surconsommation d’eau …
    -On continue à croire qu’on peut manger des tomates en hiver même si elles ont dû parcourir des kilomètres ou pousser sous des serres surchauffées (mais heureusement le nucléaire est là pour chauffer les serres..)

    Bref le réchauffement climatique, la catastrophe écologique ce n’est plus pour demain …il est trop tard pour remettre à demain… le réchauffement climatique est déjà là, le désastre écologique il est visible et à l’oeil nu : il n’y a qu’à prendre un masque et un tuba pour avoir un aperçu de ce qui traîne dans nos océans, il n’y a qu’à recenser le nombre d’événements climatiques désastreux dans le monde…pas besoin d’avoir de Prix Nobel pour s’en rendre compte.

    Et si toutefois notre démocratie fonctionnait correctement, si toutefois la politique au sens large pouvait remédier à ce désastre (car mieux vaut tard que jamais, c’est certain !) : notre pays est pieds et poings liés à ses voisins européens, bientôt aux Etats Unis et aux industriels grâce au TTIP qui pointe le bout de son nez disgracieux !
    Vous me direz on n’a pas besoin du TTIP pour subir les pressions des lobbies, je lisais justement ceci dans Médiapart : http://www.mediapart.fr/journal/france/121015/enquete-sur-les-coulisses-du-conseil-constitutionnel-cible-des-lobbies

    Mais je crois en l’humain, et j’espère ne pas me méprendre … car si les politiques et la COP21 n’y feront rien à tout ça, les citoyens, eux, n’ont pas attendu. Les citoyens se mobilisent tous les jours de plus en plus dans des démarches plus solidaires, plus responsables, plus écologiques. Ils covoiturent, ils vivent en habitat partagé, ils créent des AMAP, ils installent des panneaux solaires, ils recyclent…aujourd’hui, certes, ça ne suffit pas à faire la différence mais moi j’y crois un jour la révolution verte et solidaire des citoyens prendra le pas sur le système corrompu par l’argent !

    Pour conclure ce long commentaire conseil lecture dans la même veine et pour prolonger la réflexion : « Tout peut changer » de Naomi Klein.

    Je l’ai déjà dit, mais encore merci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s