Réfugiés

Cher François,

Comme nous tous, Européens normalement constitués, tu as été ému aux larmes par la photo de ce gosse échoué, mort ; car un enfant de cet âge n’est pas fait pour avoir cette position sur une plage. Personnellement, l’image m’a fait sursauter, comme un coup. Je suppose que quelque chose de cet ordre a dû se produire en toi, puisque tu as pris le micro pour nous parler et nous communiquer ta volonté d’agir – et vite.

Je suis urgemment d’accord avec toi. Nous sommes des millions à être d’accord avec toi. C’est pourquoi – et je te le dis solennellement – arrête de te planquer derrière les autres ! Car tu en appelles à l’Europe en sachant pertinemment que rien de bien concret ne viendra dans les prochaines semaines. Car tu dénonces les comportements nationalistes et xénophobes de certains collègues européens comme si tu voulais justifier d’avance notre probable attentisme.

Propose, cher François. Ne calcule pas, pour une fois. Ne viens pas nous dire, dans six mois, que tu regrettes de ne pas avoir pris des mesures pour soulager le flot de malheurs que subissent les réfugiés – que certains journalistes s’évertuent à appeler « migrants ».

Le gouvernement d’Angela Merkel n’a pas attendu un assouplissement du bras droit tendu d’Orban pour proposer à son peuple d’accueillir, chez ceux qui en ont la place, des familles en déroute. Il verse déjà un loyer aux Allemands qui reçoivent des exilés. Cela permet à des personnes âgées, qui occupent parfois des surfaces trop grandes pour elles, d’héberger ces pères, mères et enfants dans le calme, le repos, le confort, la paix, l’hygiène et surtout cette valeur précieuse que l’on voit sur nos pièces de monnaie: la fraternité.

Organise cela chez nous, cher François. Donne aux Français, si nombreux le 11 janvier dernier, la possibilité de prouver leur grandeur. Je suis certain que des centaines de milliers d’entre nous sont prêts, si on les aide, à ouvrir leurs portes. Nos grands-parents, nos arrières grands-parents ont connu les routes, les bombes, le vol, la peur, le dénuement, la faim : autorise-nous à prouver que nous n’oublions rien, que cette société qui nous contraint à n’être que des êtres « consommant » n’a pas encore gagné, que nos cerveaux sont malgré tout disponibles pour la solidarité, l’amour et la compassion. Laisse cette France-là ridiculiser l’autre France, celle qui craint l’étranger, le stigmatise, cette France qui s’invente des voitures calcinées quand il n’y en a pas, qui compte, qui « faciès », qui pose des problèmes de robinets alors qu’il s’agit de frères en souffrance.

Aide-nous, par cette mesure simple, à tourner le dos aux décomplexés. N’attends pas l’Europe. Prends sur toi, on te couvre. Mets au plus vite sur pieds cette aide financière, cette participation au loyer, et les portes s’ouvriront. N’oublie pas que la courbe du chômage ne s’inverse pas, donc que les Français ne sont pas très riches: voilà qui permettrait à beaucoup d’entre nous de faire ce pas vers l’autre.

Je compte sur toi. Vite.

Philippe Torreton

Advertisements

A propos philippetorreton

Bonjour à tous, voilà je viens de terminer ma bouteille de rhum, elle est vide maintenant, je vais pouvoir y mettre mon bout de papier dedans la rebouchée et la jeter très loin derrière les grosses vagues qui ramènent tout sur le sable comme les chiens, très loin sur la toile marine... C'est émouvant un blog, c'est peut-être la plus pertinente suite logique à l'article 11 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Réfugiés

  1. Merci Philippe pour cet article que je diffuse sans tarder autour de moi : aux ami(e)s et comme on dit aux relations.

    Merci à Jean Ferrat :
    « Cet air de liberté au-delà des frontières
    Aux peuples étrangers qui donnaient le vertige
    Et dont vous usurpez aujourd’hui le prestige
    Elle répond toujours du nom de Robespierre
    Ma France »

  2. Biard Nadine dit :

    Bravo Philippe, j’aimerais enfin comme toi que nous trouvions ensemble un moyen de réagir en humain face à d’autres humains que sont ces réfugiés. Je te soutiens. Nadine de Rivolet.

  3. KAMSA dit :

    Que Dieu vous bénisse Monsieur Toreton.

  4. Gisèle Falaise alias Max98 dit :

    Merci Monsieur TORRETON, de dire haut et fort et surtout de la belle écriture que voilà ce que l’on pense. A contrario, je n’ai plus aucune confiance dans ce président mou et girouette à souhait. Aller chercher ses ministres dans la mouvance ultralibéraliste est inconvenant, indécent. C’est une trahison pure et simple aux yeux des citoyens socialistes dans l’âme et dans le faire.

  5. perrine dit :

    tres belle facon de dire que l’Homme n’est peut etre pas si mauvais!!

  6. Fellot dit :

    je vous suis complétement dans votre manière de faire et de dire même suis un peu désarçonné.
    je fais suivre…MERCI !

  7. SEGURA dit :

    Bonjour Philippe,
    Votre texte est beau et simple à la fois, émouvant, face à tous ces drames humains qui nous entourent et nous révulsent.
    Je l’ai partagé sur ma page facebook, et j’espère que d’autres « likeront » et partageront.
    J’ai mis en titre « Propose, cher François. Ne calcule pas, pour une fois. (..) ».
    Si vous aimez, vous pouvez aussi « liker » mon post FB avec votre lettre !
    Donner de la force, renforcer les énergies positives …
    Merci à vous
    Hélène SEGURA

  8. Krys dit :

    Merci Philippe pour cette proposition concrète et cette belle expression de ce qu’on ressent.
    Pour soutenir cette initiative, peut-on faire autre chose que de laisser un commentaire et faire circuler?
    Faisons confiance à notre capacité à être dans l’humanité

  9. Patrice Costa dit :

    !!!

  10. joubarbe12 dit :

    MERCI

  11. Gisèle Falaise alias Max98 dit :

    Vous avez gagné même si j’en suis sure, ce n’est pas seulement votre appel qui a fait réagir notre cher président !!! Mais la réaction politique est mieux que de ne rien faire du tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s